AIC

FAQ

Voici une liste des questions que nous recevons fréquemment. Si vous ne trouvez pas réponse à vos questions dans cette section, n’hésitez pas à communiquer avec AIC pour obtenir de l’aide supplémentaire.

COMMUNIQUER AVEC NOUS

Certifications

Que signifie l’acronyme ASME et en ai-je besoin pour mon installation? Comment est-il différent de l’UL?

ASME est un acronyme pour l’American Society of Mechanical Engineers (www.asme.org). ASME est une norme de conception reconnue à l’échelle mondiale. Pour qu’un produit soit certifié par l’ASME, il doit être conçu et fabriqué conformément aux lignes directrices acceptées de l’ASME. D’un autre côté, l’UL (Underwriters Laboratories) est une organisation tierce indépendante d’essais et de certification (www.ul.com).

Les codes de plomberie et la réglementation locale comprennent généralement les certifications requises. Même si la majorité des installations institutionnelles, commerciales et industrielles exigent une certaine forme de certification, celle-ci dépend également de la taille de l’unité, de la conception de l’échangeur de chaleur et de votre marché.

Qu’est-ce que le NEC et est-ce que les produits AIC sont dotés d’un numéro NEC?

Le numéro d’enregistrement canadien (NEC) est un numéro publié par l’organisme de sécurité technique de chaque province canadienne indiquant que la conception du produit est acceptée et inscrite pour l’utilisation dans cette province. Plusieurs échangeurs de chaleur standard d’AIC sont dotés d’un NEC pour l’utilisation au Canada.

Sélection du produit

De quels renseignements ai-je besoin pour choisir un échangeur chaleur et son format?

Lorsque vous déterminez le type et le format de votre échangeur de chaleur, vous devez tenir compte de son environnement de fonctionnement. Un échangeur de chaleur n’est pas un appareil électrique qui « crée » de la chaleur. Il s’agit d’un récipient facilitant le transfert de chaleur d’un média à un autre. Par conséquent, il fonctionne de concert avec les autres équipements (pompes, chauffe-eau, robinets, etc.) du système pour garantir son efficacité.

La compréhension appropriée, le maintien et le contrôle actif des entrées de température, de flux et de pression dans l’échangeur et la définition de ses sorties, notamment les températures de sortie et les exigences en BTU, facilitent le choix du format adéquat de l’échangeur de chaleur. La sélection d’un échangeur de format insuffisant ou excessif peut réduire l’efficacité du transfert de chaleur.

Au minimum, vous devez tenir compte de cinq paramètres lors de la sélection du format d’un échangeur de chaleur:

  • flux de fonctionnement pour le côté chaud et/ou froid
  • températures d’entrée pour le côté chaud et/ou froid
  • températures de sortie pour le côté chaud et/ou froid
  • charge thermique totale

Assurez-vous que les fluides de fonctionnement sont indiqués pour établir leur comportement.

Comment savoir si j’ai besoin d’un échangeur de chaleur à plaques ou tubulaire?

De manière générale, les paramètres d’application permettent d’établir la conception la mieux adaptée. Voici quelques variables à considérer:

Baisses de flux et de pression des fluides: Un échangeur de chaleur tubulaire (tubes en U amovibles, tubes droits ou conception à tubes et coque soudée) peut généralement traiter de plus grandes quantités de fluide circulant avec des baisses de pression moins grandes comparativement à un échangeur à plaques (plaques brasées ou plaques et châssis) dont les faisceaux de plaques plus denses agissent comme une barrière de restriction.

Surface de transfert de chaleur: En raison des conceptions à plaques minces et chevrons de leurs faisceaux étroits, les échangeurs de chaleur à plaques offrent un rapport de taux de transfert thermique et de surface qui peut être plus favorable aux applications à différentiels de température plus faibles ou lorsqu’un contrôle précis de la température est requis. Pour les échangeurs de chaleur à plaques et châssis, si le châssis le permet, des plaques peuvent être ajoutées sur place à une unité existante pour augmenter la surface de chauffage.

Tolérance: Certaines industries telles que les industries pétrolières et gazières préfèrent les échangeurs de chaleur tubulaires en raison de leur robustesse et de leur flexibilité de conception. Coques et tubes épais. Utilisation de joints d’expansion. Résistance à plusieurs types de liquide – huiles visqueuses, vapeur, etc. Les conceptions tubulaires sont plus polyvalentes que les conceptions à plaques et permettent de personnaliser le produit davantage pour répondre aux besoins spécifiques d’un client.

Entretien: Les conceptions tubulaires et à plaques offrent des produits qui sont « amovibles » ou « soudés/brasés ». Les faisceaux de plaques des échangeurs de chaleur à plaques et châssis peuvent être retirés, nettoyés et/ou remplacés. Les faisceaux de tubes des échangeurs de chaleur à tubes en U ou tubes droits peuvent être retirés, nettoyés et/ou remplacés. Certains disent que la tâche est plus ardue avec une conception ou l’autre, cependant, c’est au client de le déterminer.

Certifications: En cas de besoin, les échangeurs de chaleur tubulaires et à plaques peuvent être conçus conformément au code de l’ASME. Les échangeurs tubulaires peuvent également être assujettis aux normes TEMA.

Pourquoi m’est-il impossible d’utiliser des échangeurs de chaleur en acier inoxydable pour une piscine à l’eau salée?

Sur le plan métallurgique, l’eau de votre piscine entraînera la corrosion et compromettra l’intégrité de l’acier inoxydable. De la même manière, les niveaux élevés de chlore dépassant les limites acceptables peuvent avoir le même effet.

Pour ces applications plus exigeantes, AIC offre des produits dont les composants sont faits de titane et d’alliage super austénitique de calibre marin.

Ai-je besoin d’un échangeur de chaleur à paroi simple ou double pour un système à l’eau potable?

Les codes de plomberie locaux, la réglementation et/ou les spécifications d’ingénierie permettent d’établir quel produit utiliser. De manière générale, les applications utilisant l’eau potable exigent une construction à paroi double avec détection de fuite externe et avertissement visuel d’une fuite interne poussant l’utilisateur à agir avant que le problème ne se répande afin de minimiser le risque de contamination croisée des fluides.

Notez que les échangeurs de chaleur à parois doubles AIC standard ne sont pas certifiés pour les systèmes contenant des substances mortelles et ne doivent pas être exposés aux produits chimiques corrosifs compromettant l’efficacité de la conception à parois doubles. Dans le cas où les produits sont utilisés avec des fluides qui peuvent être irritants ou nocifs pour le corps humain, il incombe à l’utilisateur de s’assurer que toutes les mesures de sécurité sont prises lors de la conception et l’entretien du système.

Puis-je utiliser des échangeurs de chaleur à plaques brasées pour les applications à vapeur?

Nous déconseillons l’utilisation d’échangeurs de chaleur à plaques brasées pour les applications à vapeur. La structure rigide des faisceaux de plaques présente un risque de défectuosités (fuites et déformation) lorsqu’elle est exposée aux forces d’expansion et de contraction liées aux changements de phase de la vapeur.

Fonctionnement

Ai-je besoin de nettoyer mon échangeur de chaleur?

Oui. Un programme d’entretien approprié garantit la longévité et l’efficacité de l’échangeur de chaleur en retirant les accumulations de débris pouvant nuire à son rendement et causer des dommages structurels. Les inspections périodiques contribuent également à déceler rapidement tout élément préoccupant et éviter les problèmes.

Comment dois-je procéder pour raccorder mon échangeur de chaleur au système?

Les directives d’installation sont offertes dans le mode d’emploi de chaque produit. Si aucun mode d’emploi n’est inclus, communiquez avec AIC pour obtenir de l’aide. De manière générale, les échangeurs de chaleur sont plus efficaces lorsqu’ils sont raccordés à une configuration à contre-courant, ce qui signifie que l’entrée du côté chaud est adjacente à la sortie du côté froid. Cependant, cette configuration peut différer selon la géométrie de l’échangeur de chaleur et votre application spécifique.

Comment puis-je déterminer le flux maximal pour mon échangeur de chaleur?

Le flux maximal d’un échangeur de chaleur est établi selon le format des connexions, le nombre de plaques (échangeurs à plaques) ou le nombre et la longueur des tubes (échangeurs tubulaires) et les exigences de baisses de pression du client. Veuillez consulter les spécifications techniques d’AIC pour obtenir les valeurs approximatives.

Est-ce que les joints d’étanchéité sont collés aux plaques des échangeurs de chaleur à plaques et châssis?

Tous les échangeurs de chaleur à plaques et châssis fournis par AIC sont dotés de joints d’étanchéité sans colle qui peuvent être retirés et remplacés.

Puis-je connecter la canalisation de vapeur à l’entrée inférieure de mon échangeur de chaleur?

Nous recommandons que la vapeur entre par la connexion supérieure. En raison de la nature de la vapeur, si elle est raccordée à l’entrée inférieure de l’échangeur de chaleur, elle se condense à mesure qu’elle monte dans l’unité. Le condensat s’écoule vers le bas en raison de la gravité, ce qui nuit au flux de l’entrée de vapeur.